Plancher chauffant et radiant

La méthode du plancher chauffant représente aujourd’hui l’uneplancher chauffant de solutions les plus intéressantes pour ceux qui souhaitent équiper leur maison d’un dispositif de chauffage efficace et performant, mais aussi rentable en termes consommation d’énergie. Ce système de chauffage au sol se comporte en principe comme un grand radiateur. Il couvre l’intégralité de la surface de la maison et cela permet de diffuser la chaleur de façon homogène, aussi bien à la verticale qu’à l’horizontale. Même dans les grands volumes, ce type de chauffage assure une répartition uniforme de la chaleur dans tous les locaux d’habitation, tout en restant pratiquement invisible.

Caractéristiques et fonctionnement du plancher chauffant

Grâce à leur effet de rayonnement,plancher radiant très proche de celui de la chaleur naturelle du soleil, les planchers chauffants modernes font en sorte que les objets de la maison absorbent la chaleur, alors que le chauffage traditionnel réchauffe principalement l’air. C’est pourquoi, ils assurent une sensation aussi agréable qu’avec un système de chauffage classique, mais à des températures inférieures. A 2° près, un dispositif de chauffage avec une canalisation au sol permet de réaliser une économie d’énergie pouvant atteindre 14% de la consommation d’énergie globale d’un ménage, ce qui entraîne une réduction substantielle des coûts. Il s’agit donc d’une méthode qui remplit des critères écologiques, tout en restant économiquement rentable.
Les planchers chauffants de dernière générationplancher radiant et chauffant sont réalisés en matériaux de synthèse assurant un fonctionnement optimal du dispositif. Les performances peuvent toujours être améliorées grâce à la mise en place d’un bon système d’isolation thermique dans les locaux d’habitation. Les planchers chauffants sont conçus de sorte à assurer que, en cas de fonctionnement en basse température, la chaleur du sol ne dépasse pas les 28°, conformément à la réglementation en vigueur (arrêté du 23 juin 1978). Rappelons qu’une température de l’air de 18° en moyenne peut être obtenue avec une température au sol ne dépassant pas les 23° en hiver, ce qui fait que la limite imposée par la loi résulte largement suffisante dans la plupart des cas.

Typologies de planchers chauffants

Les planchers chauffants classiques sont de type électriqueplancher radiant avec bébé. L’installation prévoit la mise en place d’un support électrique, normalement un câble faisant office de résistance, sous le plancher. En revanche, il existe une catégorie de planchers chauffants hydrauliques qui peuvent être reliés à plusieurs types de générateurs d’énergie, leur fonctionnement se basant sur l’installation d’un système de tuyaux qui permettent la circulation de l’eau à basse température. Le générateur le plus utilisé est la pompe à chaleur, mais ce système de chauffage marche aussi bien lorsqu’il est raccordé à une chaudière à condensation, voire à un générateur d’énergie solaire. Ce second type de chauffage au sol présente l’avantage de la réversibilité, à savoir la possibilité de laisser circuler de l’eau froide pendant l’été. Le plancher rafraîchissant permet de réduire la température des pièces de 3 ou 4° en réalisant ainsi une sorte de climatisation douce absolument silencieuse, invisible (l’installation est la même que pour le plancher chauffant) et à basse consommation d’énergie.
plancher radiant fonctionnement
Les deux systèmes prévoient en outre la possibilité de choisir la température de chaque pièce de manière complètement autonome. Ils s’adaptent sans problèmes aux logements individuels ainsi qu’aux immeubles collectifs, puisqu’ils répondent à des exigences de confort et d’hygiène propres à des structures spécifiques, telles que les hôpitaux ou les crèches. De plus, en vertu de leur installation au sol, ces systèmes de chauffage sont invisibles et ils permettent de récupérer la place normalement occupée par les radiateurs. Grâce au développement et à l’application de nouvelles technologies à ce produit, aujourd’hui le chauffage au sol ne présente plus aucun facteur de risque pour la santé, tels que la sensation de “jambes lourdes” et, en général, les problèmes liés à la circulation veineuse.